Passion du jeu

« Sweet november publiera les poilus » #JESUISCHARLIE

COMMUNIQUÉ
Éditeur de jeux, je ne pensais pas un jour être amené à rédiger un tel communiqué.les poilus
Hier matin, Sweet November a perdu l’un de ses dessinateurs, l’un des membres de sa famille.
Tignous avait 57 ans. Il était Charlie.
Nos pensées se tournent naturellement vers sa famille, ses proches et ses compagnons d’infortune.
Tignous avait rejoint notre équipe pour travailler sur le projet de son copain Juan Rodriguez, lui aussi un ancien de Charlie.
Ensemble, ils développaient un jeu dont le thème leur tenait particulièrement à cœur : la vie des Poilus de la guerre de 14. Un jeu coopératif  où les joueurs gagnent tous ensemble ou perdent tous ensemble ; l’amitié plus forte que la guerre.
Avec Fabien, le troisième complice, ils étaient ravis depuis deux mois de l’accueil réservé par les joueurs à leur prototype. Ils discutaient avec passion des améliorations à apporter et des dessins à peaufiner.
Tignous avait rendu ses derniers dessins le 30 décembre et nous envisagions avec entrain la prochaine parution du jeu, son tout premier jeu de société.
Hier, la barbarie.
Demain, Sweet November publiera Les Poilus.
Parce qu’il n’est pas question de céder à la terreur, parce que Tignous l’aurait voulu.
Ce ne sera pas le tout premier jeu de Tignous, mais bien le tout dernier.
Pour nous, ce n’est déjà plus un jeu, c’est un testament :
l’amitié plus forte que la guerre.

Didier Jacobée